Mot de la présidente

AUTOMNE 2020

Chers adhérents et sympathisants,
Si la Covid a affecté les activités de notre association, comme celles de toutes les autres, par le manque de rapprochement actif entre membres ou gens curieux de connaître nos activités, cela ne veut pas dire qu’Océanide ait été inerte et se soit mise en sommeil pendant 3 mois. En fait les travaux de recherche sur l’histoire du cabotage du Trégor-Goëlo ont continué bon train. Il nous reste encore bien des documents à exploiter, surtout parmi les archives de la famille Neale : des lettres à traduire ou dactylographier, des entretiens à consigner sur papier, des photos à optimiser, des notes à transcrire. D’autres photographes britanniques sont aussi tombés sous le charme de ses beaux oiseaux des mers qu’étaient les goélettes et dundees bretons et des enquêtes s’imposent pour obtenir les droits de reproduction auprès des ayants droits.

Dans mon article précédent je vous mentionnais deux évènements à venir : le premier, la publication du livre Goélettes bretonnes, les belles heures du cabotage a bien eu lieu, à la date prévue et a été très bien accueilli dans la presse bretonne. Coop Breizh se félicite du nombre d’exemplaires vendus et notre équipe des revues toujours positives auxquelles il a donné lieu et qui font parfois l’objet de messages laissés sur la page ‘contact’ de notre nouveau site internet. Pensez-y pour vos cadeaux de Noël.

Le deuxième évènement prévu pour l’été 2020 était un parcours promenade ‘de St François à Ste Catherine’ le long duquel nous devions retracer en grandes photos légendées la vie et les activités multiples du port de Tréguier de la fin du XIXème au début du XXIème siècle. Ce travail est achevé mais a été remisé dans les cartons jusqu’à l’été prochain. Cette mesure est une décision du Conseil municipal de Tréguier qui a appliqué le principe de précaution face à la pandémie. Ce n’est donc que partie remise, mais si l’exposition en plein air ne pose pas de problèmes, les animations que nous comptions réaliser devront sans doute être adaptées.

Après la pause estivale notre projet ‘tuiles rouges d’Angleterre’ commence à refaire surface. Il s’agit là d’une particularité architecturale du Trégor où les ‘loch’, crèches et granges et autres garages sont souvent recouverts de tuiles double romane importées de Bridgwater (Somerset) par les voiliers caboteurs qui nous sont si chers. Pour ajouter à la confusion, ces tuiles sont souvent estampillées du portrait en profil de Napoléon III et plus rarement de celui de la Reine Victoria. Malheureusement, tout toit rouge ne veut pas dire toit anglais car plus de la moitié des tuiles du Trégor proviennent d’autres régions de France. Le sujet n’en reste pas moins intéressant et invite à un recensement et à des recherches en archives des deux côtés de la Manche. N’hésitez pas à nous contacter car nous avons besoin de bénévoles pour étoffer les équipes.

Finalement nous allons bientôt tourner une nouvelle page de notre cahier d’activités pour nous lancer dans une production théâtrale de grande envergure. Non, nous ne changeons pas vraiment de cap puisqu’il y sera toujours question de goélettes, d’équipages, de charbon de Cardiff et d’escales dans différents ports. Lectures, musique, chansons seront au rendez-vous, mais tout cela est prévu à l’horizon 2022 et nous aurons donc le temps de vous en reparler.

Bon vent à tous.