Livre Goélettes bretonnes Les belles heures du cabotage

Goélettes bretonnes ; les belles heures du cabotage

CENT ANS DE GESTATION POUR LE PETIT DERNIER DE CHEZ COOP BREIZH
L’association Océanide qui se spécialise dans le patrimoine maritime local a le plaisir de vous annoncer la publication de aux éditions Coop Breizh le 28 mai 2020. Ce livre de 200 pages et 100 photos d’époque et dessins, retrace l’histoire de marins et bateaux du Trégor-Goëlo lorsque les échanges commerciaux se faisaient encore principalement à la voile.

L’histoire de ce livre commence dans les années 1920 lorsqu’un jeune Gallois de Cardiff, Jack K Neale, se met à photographier les goélettes et dundées de nord Bretagne, souvent construites dans les différents chantiers navals de Paimpol. Ils venaient dans les bassins de Cardiff décharger légumes bretons et poteaux de mines pour repartir une poignée de jours plus tard avec une cale pleine de charbon domestique ou industriel. L’élégance de ces navires, la jeunesse et le dynamisme de leurs équipages provoquaient l’admiration de Jack Neale qui quittait son bureau dominant les quais pour aller converser avec les capitaines bretons, sans d’ailleurs en subir de conséquence néfaste, puisque l’entreprise où il travaillait était une entreprise familiale.

La 2ème guerre mondiale mit une fin brutale à ces rotations constantes. Jack Neale rangea dans un tiroir sa collection de 130 photos de navires de Bretagne nord. Il ne la ressortit que dans les années 1970 lorsqu’après trois séjours d’été successifs entre Paimpol et Pleubian, séjours où il réalise des enregistrements de ces marins désormais à la retraite qu’il avait connus à Cardiff. Toutefois ces enregistrements finirent par rejoindre les photos dans les tiroirs. Le manuscrit que Jack Neale en tira connut le même sort, bien que, certaines photos et extrait de textes furent publiés tant du côté britannique que du côté breton.

Puis arrive en 2016 le chevalier sur son beau cheval blanc : l’association Océanide rassemble, avec l’accord de la famille Neale, tous ces documents et commence par proposer une exposition de photos qui a parcouru la Bretagne nord mais est aussi allée retrouver en 2019 son lieu d’origine, l’ancien bureau du port de Cardiff, bâtiment appartenant à l’Assemblée nationale galloise.

Le manuscrit finalement traduit, abondamment illustré, augmenté de plusieurs articles rédigés par des spécialistes de l’association vient donc d’être publié par Coop Breizh. On y retrouve des chapitres sur les couples indissociables capitaine/navire : Joseph l’Hégarat et sa Bretonne, Joseph Nicolas et son Océanide, Jean Kervizic et son Hermann.

Des thèmes y sont abordés tels que les échanges commerciaux avec le pays de Galles, l’histoire de marchands d’oignons de Roscoff (les ‘Johnnies’), celle du charbon gallois, ainsi qu’un article sur l’importation de tuiles anglaises dans le Trégor, le tout nouveau sujet de prédilection de l’association Océanide qui compte bien en tirer un nouveau livre, mais sans attendre les 100 ans qu’a pris le livre initié par Jack Neale !
200 pages, 100 photos et dessins, de nombreuses anecdotes, des détails techniques, chaque lecteur trouvera son compte dans ce livre disponible en librairie, mais aussi sur le site de Coop Breizh : https://www.coop-breizh.fr/9449-goelettes-bretonnes-les-belles-heures-ducabotage-9782843468896.html pour 25 euros et sans frais de port si ce n’est le centime d’euro ajouté pour être en accord avec la loi. Si le lien n’arrive pas directement au livre, chercher dans livres, nouveautés

Lorsque la situation sanitaire le permettra, l’association Océanide organisera des soirées diaporama où nous retracerons l’histoire de ces navires mythiques. N’hésitez pas à nous contacter par l’intermédiaire de notre site web qui est si flambant neuf qu’il ne sera pas mis en ligne avant début juin 2020 : https://www.oceanide-bretagne.fr